top of page

La blessure d'Injustice : la connaitre, la comprendre

Dernière mise à jour : 29 nov. 2022

Eveil de la blessure :

Entre quatre et six ans avec le parent du même sexe. C’est en général la mère. Devoir performer et être parfait. Blocage de l'individualité.


Masque :

Rigide


Corps :

Rigide et le plus parfait possible. Bien proportionné. Fesses rondes. Petite taille serrée par vêtement ou ceinture. Mouvements rigides. Peau claire. Mâchoire insérée. Cou raide. Droit de fierté.


Yeux :

Regard brillant et vivant. Yeux clairs.


Vocabulaire :

« Pas de problème »,

« Toujours/Jamais »,

« Très Bon/Très Bien »,

« Très spécial »,

« Justement »,

« Exactement »,

« Sûrement »,

« D'accord ? ».


Caractère :

Perfectionniste. Envieux. Se coupe de son ressenti. Se croisent souvent les bras. Performant pour être parfait. Trop optimiste. Vivant, dynamique. Se justifie beaucoup. Difficulté à demander de l'aide. Peut rire pour rien pour cacher sa sensibilité. Ton de la voix sec et raide. N'admet pas qu'il vit des problèmes. Doute de ses choix. Se compare à mieux et à pire. Difficulté à recevoir en général. Trouve injuste d'en recevoir moins ou encore plus injuste d'en recevoir plus que les autres. Difficulté à se faire plaisir sans se sentir coupable. Ne respecte pas ses limites, s'en demande beaucoup. Se contrôle. Aime l'ordre. Rarement malade, dur pour son corps. Colérique. Froid et difficulté à montrer son affection. Aime avoir une apparence sexy.


Plus grande peur :

La froideur. La plus grande peur du rigide est la froideur. Il a de la difficulté à reconnaître cette froideur car il se considère comme une personne chaleureuse qui fait son gros possible pour que tout soit juste et harmonieux autour de lui. Il est aussi fidèle à ses amis en général. Par contre son entourage voit fréquemment cette froideur chez lui, non seulement dans ses yeux, mais aussi dans son attitude sèche et raide, surtout lorsqu’il se sent accusé injustement.


Alimentation :

Préfère aliments salés aux sucrés. Aime tout ce qui est croustillant. Se contrôle pour ne pas grossir. Se justifie et a honte lorsqu'il perd le contrôle.


Maladies possibles :

Burn-out (épuisement professionnel), anorgasmie (femme), éjaculation précoce ou impuissance (homme). Maladies finissant par « ite » tels que tendinite, bursite, arthrite, etc. Torticolis, constipation, hémorroïdes, crampes, circulation du sang, froids, varices, problème de peau, nervosité, insomnie, mauvaise vision.


Récapitulatif des explications concernant le parent avec qui est généralement vécue chacune des blessures. Ceci est important pour arriver à les guérir.

L'INJUSTICE EST VECUE PAR LE PARENT DU MEME SEXE.

Le rigide souffre d'injustice avec les personnes du même sexe et il les accuse d'être injuste avec lui. S'il vit une situation qu'il considère injuste avec quelqu'un du sexe opposé, il n'accuse pas l'autre mais plutôt lui-même d'être injuste ou pas correct. Il y a des fortes chances que cette expérience d'injustice vécue avec les personnes du sexe opposé soit plutôt de la trahison. Il peut même développer une rage meurtrière s’il souffre beaucoup.


Guérison des blessures : Comment savoir si vous venez de mettre un masque pour vous protéger

Lorsque votre blessure d’INJUSTICE est activée, vous mettez le masque de rigide qui fait de vous une personne froide, brusque et sèche au niveau du ton et des mouvements. Tout comme votre attitude, votre corps devient rigide lui aussi. Ce masque vous fait devenir aussi très perfectionniste et vous fait vivre beaucoup de colère, d'impatience, de la critique et de l'intolérance face à vous-même. Vous êtes très exigeants et vous ne respectez pas vos limites. Chaque fois que vous vous contrôlez, que vous vous retenez et que vous êtes dur face à vous-même, c'est aussi signe que vous avez mis votre masque de rigide.


Comment chaque blessure se laisse avoir par son ego.

Le rigide aime bien dire à toutes un chacun combien il est juste, que sa vie et sans problème et il aime croire qu'il a beaucoup d'amis qui l’aiment comme il est.


Comment peut-on se faire mal à soi-même?

Celui qui souffre d’injustice alimente sa blessure en étant beaucoup trop exigeant envers lui-même. Il ne respecte pas ses limites et se fait vivre beaucoup de stress. Il est injuste envers lui-même car il se critique et a de la difficulté à voir ses qualités et ce qu’il fait de bien. Il souffre quand il voit que ce qui n’est pas fait ou seulement l’erreur qui a été commise. Il se fait souffrir en ayant de la difficulté à se faire plaisir.


Vos blessures sont en bonne voie de guérison

Votre blessure d’INJUSTICE est en voie de guérison lorsque vous vous permettez d’être moins perfectionniste, de faire des erreurs sans vivre de la colère ou de critique. Vous vous permettez de montrer votre sensibilité, de pleurer devant les autres, sans perdre le contrôle et sans peur du jugement des autres.


Une fois les blessures guéries (nous-même, sans peur), voici les aspects positifs, les forces en nous.

Derrière le RIGIDE, (blessure d’injustice) se cache une personne créative, qui a beaucoup d’énergie, dotée d’une grande capacité de travail… - Ordonnée et excellente pour produire un travail qui exige de la précision ; - Soucieuse, très douée pour s’occuper et veiller aux détails ; - Capacité de simplifier, d’expliquer clairement pour enseigner ; - Très sensible, sait ce qu’elle doit avoir au moment opportun ; - Trouve la personne juste pour accomplir une tâche spécifique, et la chose exacte et précise à dire ; - Enthousiaste, vivante et dynamique ;

- N’a pas besoin des autres pour se sentir bien ; - Tout comme le fuyant, en cas d’urgence, elle sait quoi faire et le fait elle-même ; - Parvient à faire face aux situations difficiles

bottom of page