top of page

La blessure de l'Humiliation : la comprendre, la connaitre

Dernière mise à jour : 29 nov. 2022

Eveil de la blessure :

Entre un et trois ans avec le parent qui s’est occupé de son développement physique. C’est en général la mère. Manque de liberté. Se sentir humilié par le contrôle de ce parent.


Masque :

Masochiste


Corps :

Gros, rondelet, taille courte, cou gros et bombé, tension au cou, à la gorge, aux mâchoires et au pelvis. Visage rond, ouvert.


Yeux :

Grands, ronds, ouverts et innocents d’un enfant.


Vocabulaire :

« Etre digne », « Etre indigne », « Petit », « Gros ».


Caractère :

Fréquemment honte de lui-même et des autres ou peur de faire honte. N’aime pas aller vite. Connaît ses besoins mais ne les écoute pas. En prend beaucoup sur son dos. Contrôlant pour éviter la honte. Se croit malpropre, cochon ou moindre que les autres. Fusionnel. S’arrange pour ne pas être libre car «être libre» signifie « illimité». S’il est sans limite, il a peur de déborder. Joue à la mère. Hypersensible. Se punit en croyant punir l’autre. Veut être digne. Vit du dégoût. Honte au niveau sexuel mais sensuel et n’écoute pas ses besoins sexuels. Compense et se récompense par la nourriture.


Plus grande peur :

La liberté. La plus grande peur du masochiste est la liberté. Il ne se croit pas et ne se sent pas libre à cause des nombreuses contraintes et obligations qu’il se crée. Par contre, ceux qui l’entourent le considèrent comme étant très libre car il trouve en général le moyen et le temps de faire ce qu’il avait décidé de faire. Il n’attend pas après les autres pour décider. Même si ce qu’il décide l’empêche d’être libre, aux yeux des autres il a toute la liberté de décider autrement s’il voulait. Ses grands yeux ouverts sur le monde nous montrent son grand intérêt pour tout et son désir de vivre plusieurs expériences.


Alimentation :

Aime aliments riches et gras, chocolat. Boulimique ou plusieurs petites portions. Honte de s’acheter ou manger des «gâteries».


Maladies possibles :

Dos, épaules, gorge, angines, laryngite, problèmes respiratoires, jambes, pieds, varices, entorses, fractures, foie, glande thyroïde, démangeaisons de la peau, hypoglycémie, diabète, cœur.


Récapitulatif des explications concernant le parent avec qui est généralement vécue chacune des blessures. Ceci est important pour arriver à les guérir.

L'HUMILIATION EN GENERAL VECUE AVEC LA MERE.

Que l'on soit un homme ou une femme. Le masochiste se sent donc facilement humilié par les personnes du sexe féminin. Il est avantage porté à les accuser. S'il vit une expérience d'humiliation avec quelqu'un du sexe masculin, il s'accuse luimême et se sent honteux de son comportement ou de ses proches face à l’autre. Cette blessure peut exceptionnellement être vécue avec le père si c'est lui qui s'occupait des besoins physiques des enfants, qui lui apprenait à être propre, à manger, à s'habiller etc. Si c'est votre cas, vous devez inverser ce qui vient être écrit au sujet du féminin et du masculin.


Guérison des blessures : Comment savoir si vous venez de mettre un masque pour vous protéger


Lorsque c’est votre blessure d’HUMILIATION qui est activée, que Celui-ci vous fait oublier vos besoins pour ne penser qu'à ceux des autres en devenant une bonne personne, généreuse, toujours prête à rendre service même au-delà de vos limites. Vous vous arrangez aussi pour prendre sur votre dos les responsabilités et les engagements de ceux qui semblent avoir de la difficulté à respecter ce qu'ils doivent faire et cela, avant même qu'ils vous le demandent. Vous faites tout pour vous rendre utile, toujours pour ne pas vous sentir humilié, rabaissé. Vous vous arrangez ainsi pour ne pas être libre, ce qui est si important pour vous. Chaque fois que vos actions ou agissements sont motivés par la peur d'avoir honte de vous ou de vous sentir humilié, c'est signe que vous portez votre masque de masochiste.


Comment chaque blessure se laisse avoir par son ego.

Le masochiste se convainc que tout ce qu'il fait pour les autres lui fait énormément plaisir et qu'il écoute vraiment ses besoins en le faisant. Il est excellent pour dire et penser que tout est bien et pour trouver des excuses aux situations ou personnes qui l'ont humilié.


Comment peut-on se faire mal à soi-même?

Celui qui souffre d’humiliation alimente sa blessure chaque fois qu’il se rabaisse, qu’il se compare aux autres en se diminuant et qu’il s’accuse d’être gros, pas bon, sans volonté, profiteur, etc. Il s’humilie en portant des vêtements qui le désavantagent et en les salissant. Il fait souffrir son corps en lui donnant trop de nourriture à digérer et à assimiler. Il se fait souffrir en prenant sur lui les responsabilités des autres, ce qui le prive de sa liberté et de temps pour lui-même.


Vos blessures sont en bonne voie de guérison

Votre blessure d’HUMILIATION est en voie de guérison lorsque vous prenez le temps de vérifier vos besoins avant de dire OUI aux autres. Vous en prenez beaucoup moins sur vos épaules et vous vous sentez plus libre. Vous arrêtez de vous créer des limites pour vous. Vous êtes capable également de faire des demandes sans vous croire dérangeant, voire emmerdant.


Une fois les blessures guéries (nous-même, sans peur), voici les aspects positifs, les forces en nous.

Derrière le MASOCHISTE, (blessure d’humiliation) se cache une personne audacieuse, aventurière, possédant de grandes capacités dans beaucoup de domaines, entre autres…

- De connaître ses besoins et de les respecter ;

- Sensible aux besoins des autres, est capable aussi de respecter la liberté de chacun ;

- Bon médiateur, conciliateur. Susceptible de dédramatiser ;

- Joviale, aime le plaisir et rend les autres à l’aise ;

- Est de nature généreuse, serviable, altruiste ;

- Talent d’organisatrice. Sait reconnaître ses talents ; Sensuelle, sait se faire plaisir en amour ;

- D’une grande dignité, elle manifeste de la fierté.

11 vues0 commentaire
bottom of page