top of page

La Blessure de Trahison : la connaître, la comprendre

Dernière mise à jour : 29 nov. 2022

Eveil de la blessure :

Entre deux et quatre ans avec le parent du sexe opposé. Bris de confiance ou attentes non attendues non répondues dans la connexion amour/sexuel. Manipulation.


Masque :

Contrôlant


Corps :

Exhibe force et pouvoir. Chez l’homme, épaules plus larges que les hanches. Chez la femmes, les hanches plus larges et plus fortes que les épaules. Poitrine bombée. Ventre bombé.


Yeux :

Regard intense et séducteur. Yeux qui voient tout rapidement.


Vocabulaire :

« Dissocié »,

« As-tu compris ? »,

« Je suis capable »,

« Laisse-moi faire seul »,

« Je le savais »,

« Fais-moi confiance »,

« Je ne lui fais pas confiance ».


Caractère :

Se croit responsable et fort. Cherche à être spécial et important. Ne tient pas ses engagements et ses promesses ou se force pour les tenir. Ment facilement. Manipulateur. Séducteur. A beaucoup d’attentes. D’humeur inégales. Convaincu d’avoir raison et essaie de convaincre l’autre. Intolérant. Comprend et agit rapidement. Performant pour être remarqué. Comédien. Se confie difficilement. Ne montre pas sa vulnérabilité. Sceptique. Peur du désengagement.


Plus grande peur :

La dissociation ; la séparation ; le reniement. La plus grande peur du contrôlant est la dissociation et le reniement. Il ne voit pas à quel point il crée des situations de conflits ou des problèmes pour ne plus parler à quelqu’un. Bien qu’il s’attire des séparations ou des situations où il renie quelqu’un, il ne voit pas qu’il en a peur. Au contraire, il se fait croire que ses opérations ou ses reniements sont mieux pour lui. Il pense qu’ainsi il ne se fera plus avoir. Le fait qu’il soit très sociable et qu’il aille facilement vers de nouvelles connaissances l’empêche de voir le nombre de personnes qu’il a mis de côté dans sa vie. Ceux qui l’entourent s’en rendent compte plus facilement. Ses yeux aussi le trahissent. Ils deviennent durs et peuvent même faire peur au point d’éloigner les autres lorsqu’il est en colère.


Alimentation :

Bon appétit. Mange rapidement. Ajoute sel et épices. Peut se contrôler lorsqu’’il est occupé et perd le contrôle par la suite.


Maladies possibles :

Maladies de contrôle et de perte de contrôle, agoraphobie, spasmophilie, système digestif, maladies finissant par « ite », herpès buccale.


Récapitulatif des explications concernant le parent avec qui est généralement vécue chacune des blessures. Ceci est important pour arriver à les guérir.

LA TRAHISON EST VEÇUE AVEC LE PARENT DU MEME SEXE.

Le contrôlant se sent donc facilement trahi par les personnes du sexe opposé et est porté à les accuser pour sa douleur ou ses émotions. Lorsqu'il vit une expérience de trahison avec quelqu'un du même sexe, il s'accuse plutôt lui-même et s'en veut de ne pas avoir vu cette expérience venir à temps afin de l'empêcher. Il est plus probable que ce qu'il croit être de la trahison de la part des personnes du même sexe soit plutôt une expérience qui active sa blessure d’injustice.


Guérison des blessures : Comment savoir si vous venez de mettre un masque pour vous protéger

Lorsque vous vivez votre blessure de TRAHISON, vous mettez le masque de contrôlant qui vous amène à devenir méfiant, sceptique, sur vos gardes, autoritaire et intolérant à cause de vos attentes. Vous faites tout pour montrer que vous êtes une personne forte et que vous ne vous laissez pas faire ou avoir facilement, en particulier décider pour les autres. Ce masque vous fait faire des pirouettes pour éviter de perdre votre réputation au point même de mentir. Vous oubliez vos besoins et faites ce qu'il faut pour que les autres pensent que vous êtes une personne fiable et qu'on peut avoir confiance. Ce masque vous fait également projeter une façade de personne sûre d'elle, même si vous n'avez pas confiance en vous et que vous remettez en question vos décisions ou vos actions.


Comment chaque blessure se laisse avoir par son ego.

Le contrôlant est convaincu qu'il ne ment jamais, qu'il garde toujours sa parole et que personne ne lui fait peur.


Comment peut-on se faire mal à soi-même?

Celui qui souffre de trahison alimente sa blessure en se mentant, en se faisant croire des choses fausses et en ne tenant pas ses engagements en vers lui-même. Il se punit en faisant tout lui-même par ce qu’il ne fait pas confiance aux autres et qu’il ne délègue pas. Ou lorsqu’il délègue, il est tellement occupé à vérifier ce que les autres font qu’il se prive de bons temps pour lui-même.


Vos blessures sont en bonne voie de guérison

Votre blessure de TRAHISON est en voie de guérison lorsque vous ne vivez plus autant d’émotions au moment où quelqu’un ou quelque chose vient déranger vos plans. Vous lâcher prise plus facilement. Je précise que lâcher prise signifie arrêter d’être attaché aux résultats, arrêter de vouloir que tout se passe selon votre planification. Vous ne cherchez plus à être le centre d’attraction. Lorsque vous êtes fier de vous suite à un exploit, vous pouvez être bien même si les autres ne vous reconnaissent pas.


Une fois les blessures guéries (nous-même, sans peur), voici les aspects positifs, les forces en nous.

Derrière le CONTROLANT, (blessure de trahison) se cache une personne possédant des qualités de chef…

- Par sa force, est habile à se faire rassurant et protecteur ;

- Très talentueux, sociable et bon comédien ;

- Possède le talent de parler en public ;

- Aptitude capter et à faire valoir les talents de chacun en les aidant à acquérir plus de confiance en eux même ;

- Capacité à déléguer, ce qui aide les autres à se valoriser ;

- Sait rapidement comment les autres se sentent et dédramatise en les faisant rire ;

- Capable de passer d’un élément à l’autre et de gérer plusieurs choses en même temps ;

- Prend des décisions rapidement. Trouve ce qui lui est nécessaire et s’entoure de gens dont il a besoin pour passer à l’action ;

- Capable de grandes performances à plusieurs niveaux ;

- Fait confiance à l’Univers et à sa force intérieure. Capacité de lâcher prise complètement.

26 vues0 commentaire

Comments


bottom of page